Relâché pour cause de grippe A, le cambrioleur récidive

Publié le par Denis-Zodo

Dans la nuit du 13 décembre, David A, 31 ans, est surpris par les policiers en train de tenter de pénétrer dans un restaurant, rue du Clos-René à Montpellier, dans l'Hérault, écrit LePost.

Le trentenaire est placé en garde à vue.

Avant d'être libéré pour cause de grippe A, pour suivre un traitement.

L'audition du cambrioleur étant reportée à une autre date...

Une fois son traitement récupéré, David a retrouvé la liberté.

Et n'a pas manqué de récidiver.

Le week-end dernier, dans la nuit de samedi à dimanche, il a forcé la porte d'un appartement à Montpellier et s'est emparé d'un ordinateur portable et deux téléphones.

Dans sa fuite, il a été rattrapé par les policiers alertés par le locataire du logement cambriolé.

Placé en garde à vue au commissariat de Montpellier, il n'a pas pu cette fois, bénéficier de la clémence des policiers pour cause de grippe A.

Au commissariat, précise le Midi Libre, tout le monde a mis un masque de protection.

Même scénario, lundi, au tribunal correctionnel où le jeune homme était jugé en comparution immédiate.

Son affaire est passée en dernier et le public a été invité à ne pas rester dans la salle.

Dans la salle d'audience, policiers et magistrats avaient mis le masque blanc de protection.

« Il est traité depuis une semaine pour la grippe A, on m’a donné un masque pour lui parler. Il ne veut pas être jugé parce qu’il espère d’abord pouvoir se soigner », a expliqué son avocate, Me Camille Fabre.

L'avocate a demandé au tribunal que son client soit libéré sous contrôle judiciaire.

Une demande qui n'a pas été entendue par les magistrats:

« Il vous est présenté masqué mais il a été interpellé la semaine dernière et relâché, déjà à cause de sa maladie ! Et son activité délinquante ne s’est pas arrêtée, elle a continué ! Son placement en détention provisoire est justifié. »

David a été placé en détention provisoire, à la maison d’arrêt de Villeneuve- lès-Maguelone.

Il n’a qu’à s’en prendre à lui-même.

 

 

Publié dans société

Commenter cet article