Les antennes relais, anges ou démons ?

Publié le par Denis-Zodo

 Les antennes relais, anges ou démons ?

Peut-on vivre sans risques sanitaires auprès des antennes relais indispensables au bon fonctionnement de nos téléphones portables? Telle est la question qui revient de façon récurrente sur les lèvres de certains observateurs. Non, estiment les militants qui luttent contre les pollutions aux ondes électromagnétiques dénonçant les cas de plus en plus fréquents selon eux d’hypersensibilité aux ondes. Il faut éviter les jugements hâtifs répond en écho l’Académie nationale de médecine.

Existe-t-il aujourd’hui une peur diffuse de la téléphonie mobile. Conséquence de la consommation massive, croissante et peut-être pathologique de ce nouvel outil de communication ? A dire vrai, cette peur émane moins du téléphone proprement dit, bien visible et omniprésent, que des invisibles antennes qui lui assurent la vie. C’est une proposition de loi qui, en France, vient de remettre le feu aux poudres; une initiative émanant d’un député socialiste et qui vise à limiter la puissance de ces antennes relais pour des raisons sanitaires.

Aussitôt, deux camps se sont réveillés et se font face. D’un côté, ceux qui affirment que l’innocuité de ces équipements n’a pas été démontrée. De l’autre, ceux qui font remarquer que leur éventuelle nocivité n’a jamais été confirmée. L’Académie nationale française de médecine dit pour sa part «regretter une initiative fondée sur un flou scientifique et réglementaire». Selon elle, cette initiative n’est que la dernière excroissance d’un usage dévoyé du principe de précaution. Elle est aussi «de nature à renforcer artificiellement chez nos concitoyens un sentiment de peur et de défiance injustifié, mais préjudiciable en terme de santé publique». Et au-delà de ce paradoxe elle dit souhaiter «que les arguments scientifiques ne soient pas encore une fois occultés ou déformés».

A l’analyse, l’on peut avancer que le développement de technologies sans fil est souhaité dès lors que des seuils de protection sanitaire de la population sont clairement définis. Pour autant, ne serait-il pas nécessaire de contraindre les fabricants d’appareils dotés de la technologie Wifi à les munir d’un système mécanique simple de désactivation. «On constate en effet que le Wifi couvre une surface de plusieurs dizaines de mètres alors qu’il est le plus souvent utilisé dans un rayon de quelques mètres, renforçant ce "bain d’ondes”, notamment au sein des copropriétés» expliquent les auteurs.

Les champs électromagnétiques sont partout et constants, rendant difficile voire insupportable la vie des personnes électro-hypersensibles. Ce mal du siècle doit être mieux appréhendé, mieux étudié et traité. Il va donc sans dire qu’il urge que des solutions soient trouvées pour les personnes qui souffrent de cette pathologie.

Du cas des pays africains

Le phénomène d’hypersensibilité aux ondes n’est pas l’apanage des pays occidentaux. Plusieurs pays africains, notamment la Côte d’Ivoire n’y échappent pas. Depuis la prolifération des maisons de téléphonies mobiles en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier, l’on assiste à une inondation des antennes au sommet de certains immeubles. Toute chose, qui selon des observateurs avertis n’est pas sans conséquence, même si, des scientifiques soutiennent le contraire. Pour cette raison, des voix s’élèvent pour interpeller les autorités quant à la nécessité de prendre des mesures idoines pour protéger les populations contre l’hypersensibilité des ondes.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florie Trutin 19/11/2016 02:28

Article fort intéressant pour moi en ce moment! Je lutte contre une future antenne dans ma ville je me permets donc de partager ma pétition. Merci à tous ceux qui prendront le temps de cliquer!

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Maire_de_SaintJulien_Claude_Blanchard_Une_distance_acceptable_entre_lantenne_relais_et_le_bourg_de_SaintJulien/?cUMsedb&utm_source=sharetools&utm_medium=copy&utm_campaign=petition-394706-Maire_de_SaintJulien_Claude_Blanchard_Une_distance_acceptable_entre_lantenne_relais_et_le_bourg_de_SaintJulien&utm_term=UMsedb%2Bfr

Denis-Zodo 23/11/2016 15:58

merci de votre visite

Jacques Ambroise 28/08/2016 11:01

Tout est dangereux, même la vie puisque la mort en vient à bout

denis zodo 30/08/2016 15:00

merci jacques,le danger n,est pas loin avec les antennes relais.