A quelques jours de l’ouverture de la Cop 22 à Marrakech : les inquiétudes de l’ONU

Publié le par Denis-Zodo

Résultat de recherche d'images pour "photo onu"

La ville marocaine de Marrakech accueille la 22e Conférence de la Convention Cadre des Nations Unies sur le climat du 07 au 18 novembre 2016. Ce rendez- vous revêt un caractère particulier au regard de son enjeu. En effet, ce sera l’occasion pour les pays signataires (97) de passer à l’action en préparant l’organisation pour la mise en place pratique de l’accord de Paris, signe l’année dernière dont les objectifs ont été clairement fixés.

En prélude à cette rencontre au sommet, les Nations Unies n y sont pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer la hausse ininterrompue de l’émission mondiale de gaz a effet de serre. Le 3 novembre, elle a interpellé les plus grands pollueurs de la planète quant à l’urgence et la nécessité d’agir au risque de connaître une tragédie humanitaire si rien n’est fait après !a Cop22 de Marrakech. “ Si nous ne prenons pas des mesures supplémentaires dès maintenant, nous finirons par pleurer la plus grande tragédie humanitaire dès la Cop22” a- t- elle averti avant d’insister sur la nécessité d’agir au plus vite. En effet, si !a Cop21 à Paris a constitué le point de l’engagement de plusieurs gouvernements de !a planète à réduire la production de gaz à effet de serre, la Cop22 de Marrakech apparaît e!!e comme le coup d'accélérateur  à la mise en route du respect des engagements. Après avoir tiré les conséquences des échecs des rendez- vous précédents, les 97 pays signataires de la Cop21 n’ont plus droit à l’erreur. N’est- ce pas d’ailleurs pas pour cette raison que les plus gros pollueurs de !a planète se sont engagés pour mettre des moyens financiers conséquents à la disposition des pays en développement, les plus grandes victimes du réchauffement climatique? C’est vrai Marrakech a un bon plan de bataille mais de gros efforts devront être faits par tous pour espérer atteindre l’objectif, celui de 2 degré. Car à quelques jours de l’ouverture de la Conférence de Marrakech, la somme des engagements actuels met la planète sur une trajectoire de 3 degré voire 3 et 4 degré selon l’ONU qui s’inquiète de la hausse ininterrompue de l’émission mondiale du gaz à effet de serre.

Publié dans Environnement

Commenter cet article