L'Europe espère assurer la moitié des vols

Publié le par Denis-Zodo

 

L'Europe espère assurer ce lundi jusqu'à la moitié des vols effectués d'ordinaire sur le continent, après quatre jours de paralysie du trafic aérien pour cause de nuage de cendres volcaniques.

La pression s'accentue sur les autorités pour qu'elles trouvent une solution face à cette crise qui bloque plusieurs millions de passagers dans les aéroports, coûte plusieurs centaines de millions de dollars aux compagnies aériennes et affecte le transit international des marchandises.

Le chaos aérien a des répercussions sur la vie de tous les jours comme en Grande-Bretagne où des entreprises signalent que leurs employés partis pour les vacances de Pâques n'ont pas pu rentrer et où des hôpitaux ont annulé certaines interventions en l'absence de tous les chirurgiens.

Le commissaire européen aux Transports a reconnu que la situation n'était "pas supportable", alors que les transporteurs réclament un réexamen des zones de non-survol après avoir conduit des vols d'essais sans problème apparent durant le week-end. "Nous ne pouvons pas simplement attendre que les flux de cendres se dissipent", a déclaré Sliim Kallas.

Il a espéré que 50% de l'espace aérien européen seraient lundi sans danger pour les vols.

Le ministre espagnol des Affaires européennes, Diego Lopez Garrido, a déclaré dimanche à l'issue d'une réunion à l'agence européenne de l'aviation civile Eurocontrol: "Selon les prévisions, la moitié des vols pourrait avoir lieu lundi."

En Islande, l'activité du volcan à l'origine du nuage est devenue plus intense mais la colonne de fumée est retombée à une altitude de 4.000 à 5.000 mètres, contre 11.000 mètres au début de son éruption mercredi.

5.000 VOLS DIMANCHE

Deux aéroports finlandais, ceux de Turku et de Tampere, seront ouverts pendant six heures dans la journée grâce à une atténuation locale du nuage de cendres provoqué par l'éruption d'un volcan islandais, a annoncé l'autorité aéroportuaire finlandaise Finavia.

L'Italie et l'Autriche ont rouvert leurs aéroports ce lundi matin.

En France, les aéroports situés au nord d'une ligne Bordeaux-Nice resteront fermés jusqu'à mardi 08h00, a déclaré le Premier ministre François Fillon.

Eurocontrol a précisé que seulement 5.000 vols avaient pu avoir lieu dimanche dans le ciel européen contre 24.000 habituellement. Depuis jeudi, ce sont 63.000 vols qui ont été annulés.

Les ministres des Transports de l'UE se consulteront par visioconférence dans la journée à l'initiative de l'Espagne, qui exerce la présidence tournante.

L'objectif sera d'examiner les résultats des vols d'évaluation et voir s'il est possible d'aménager le cadre régulatoire, a déclaré le ministre britannique des Transports Andrew Adonis.

Son collègue néerlandais Camiel Eurlings a jugé trop sévère la réponse de l'Europe face à la présence dans la haute atmosphère du nuage de cendres, ajoutant que les Etats-Unis n'avaient pas totalement fermé leur espace aérien dans le cas d'éruptions similaires par le passé.

Un haut responsable d'Eurocontrol, Brian Flynn, a déclaré que l'organisation internationale de l'aviation civile diffusait des règles auxquelles tout le monde devait adhérer, mais que ces principes étaient ensuite interprétés au niveau continental.

"On peut dire qu'ils sont interprétés de manière un peu plus rigoureuse en Europe qu'aux Etats-Unis", a-t-il dit.

Les météorologues ne prévoient pas que le nuage se déplace avant le milieu ou la fin de la semaine.

Source : Reuters

Publié dans Economie

Commenter cet article