Résultats des législatives 2016/ une percée des indépendants.

Publié le par Denis-Zodo


    Les premiers députés de la 3 e République de la Côte d'Ivoire sont connus. La Commission électorale indépendante (CEI) a publié les résultats provisoires( en attendant le Conseil constitutionnel). Le Rassemblement des Houphoutistes pour la democratie et la paix( Rhdp) se taille la part belle avec 167 sieges sur 255, remportant ainsi la majorité absolue.

Toutefois, au regard de la fulgurante percée des " indépendants", cette victoire de la coalition au pouvoir est à relativiser, bien sûr par rapport au précédent scrutin de 2011 au cours duquel, le Rassemblement des républicains ( Rdr), à lui seul avait raflé 121 sièges quand son allié le parti démocratique de Côte d'Ivoire ( Pdci-Rda), récoltait 76 sièges, soit un total de 197 députés pour la coalition RHDP.
Mardi,sur les antennes de la télévision nationale, Youssouf Bakayoko, le Président de la Commission électorale indépendante( CEI) a salué « le remarquable esprit de civisme » de la population, annonçant dans la foulée la composition de la « première Assemblée nationale de la troisième République ivoirienne ».Non sans déclarer que le taux de participation du scrutin s’élevait à 34,10 % au niveau national. Sur les 6,2 millions d’Ivoiriens d’inscrits, seuls 2, 17 millions ont voté. Par ailleurs, le patron de la Cei a indique que pour l'instant ce sont 254 (et non 255) puisque la circonscription de Guiglo, où deux candidats n’ont pu être départagé devra réorganiser le vote.

La fulgurante percée des " indépendants "

Les " indépendants ", pour la plupart des " frustrés " du PDCI et du Rdr arrivent en force en seconde position avec 75 sièges et se positionnement que de sérieux acteurs du jeu démocratique au parlement ivoirien. Reste à savoir s'ils vont demeurés indépendants ou retourner dans leurs partis d'origine comme cela a été le cas !ors des scrutins précédents. On peut le dire, le recul du Rhdp est net et s’est fait indiscutablement au profit des indépendants, qui emportent 75 sièges (soit 29 % des sièges) et s’imposent théoriquement comme la deuxième force de l’Assemblée.
D’ailleurs, avec 167 députés, le RHDP n’atteint pas la majorité des 2/3, qui est à 170 sièges.

Les autres forces politiques viennent loin derrière et apparaissent comme des poids plumes dans la première Assemblée nationale de la 3 e République. L'UDPCI de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Albert Mabri Toikeusse remporte 6 sièges, soit 2,36 %. Le FPI de Pascal Affi Nguessan ne remporte que 3 sièges (soit, 1,18%), tout comme l’UPCI de Gnamien Konan.


S'il est vrai que la coalition RHDP a obtenu la majorité absolue, force est cependant de reconnaître que' ce scrutin traduit éloquemment le malaise au sein de la famille des houphouetistes. Car la déconvenue aussi bien à Daoukro ( village natal de Henri Konan Bédié, président du PDCI où son neveu Niamien N'goran, le choix de !a coalition a été étalé par un indépendant ( néophyte) Olivier Akoto) qu'à Cocody, anciennement bastion de la coalition au pouvoir, qui a enregistré la désillusion du RHDP après la débâcle de Affousiata Bamba Lamine battue par l'indépendante Yadmina Ouegnin, on peut affirmer sans risque de se tromper que c'est un camouflet pour les présidents Bédié et Ouattara.

 

Publié dans Politique ivoirienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kingmakers 02/01/2017 17:12

Bel article ! vraiment !

Denis-Zodo 03/01/2017 11:47

les dernières élections législatives en cote d,ivoire ,ont permis de voir la percée politique des rejetés du rdr et du pdci.ils ont été battus dans les urnes les candidats officiels.le choix des électeurs est à respecter.