Haïti : 32 enfants adoptés par la famille française

Publié le par Denis-Zodo

  •  
  •  
  •  Depuis le séisme du 12 janvier, 132 survivants ont été tirés des décombres. Un nouveau bilan des autorités évoque le chiffre de 111.499 morts. 33 enfants haïtiens adoptés par des familles françaises sont arrivés vendredi à Roissy.
  •  
  • Onze jours après le séisme de magnitude 7 qui a ravagé Haïti, il y a de moins en moins d'espoir de retrouver des rescapés. Samedi matin, le gouvernement haïtien a mis un terme aux opérations de recherches des personnes ensevelies sous les décombres de Port-au-Prince. Les autorités ont aussi revu à la hausse le bilan du tremblement de terre. Le gouvernement évoquait samedi le chiffre de 111.499 morts et de 190.000 blessés.
  • En tout, les secours auront tiré des gravats 132 survivants. Deux miraculés ont encore été secourus cette nuit. Il s'agit d'une femme de 84 ans et d'un homme de 22 ans. La vieille dame a été transférée en hélicoptère vers le navire hôpital de l'armée américaine, qui croise au large des côtes haïtiennes ?, relate lemonde.fr. Dans un état très grave, les médecins sont réservés sur sa survie. Le jeune homme se trouve lui dans un état stable. Emmannuel Busoa été extrait des gravats d'un bâtiment proche du palais présidentiel. Il sortait juste de la douche quand le séisme s'est produit. Les meubles ont formé autour de lui un espace protecteur, l'étudiant a survécu en buvant son urine.
  • La priorité se porte désormais sur l'aide aux sans-abris. Alors que les Haïtiens souffrent de la faim, les distributions de nourriture, d'eau, de soins médicaux et d'abris s'accélèrent à Port-au-Prince et dans les villes les plus dévastées de Jacmel et Leogane. Près de 610.000 personnes sont hébergées dans quelque 500 camps installés dans des endroits de fortune. Place du Champ de Mars, où quelque 10.000 rescapés vivent sous la tente dans des conditions d'hygiène abominables, des militaires de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) ont distribué à une cadence effrénée 22.000 litres d'eau et 10 tonnes de nourriture.
  • Des milliers d'Haïtiens sur la route de l'exode
  • La nourriture a été écoulée en deux heures, l'eau en quatre. «Il n'y a pas assez d'aide, elle n'arrive pas assez vite», a déploré Jean-Félix Louis, un maçon reparti bredouille. L'acheminement de l'aide devrait cependant s'améliorer. Le port de Port-au-Prince est partiellement opérationnel ainsi que 30% des stations-service.
  • Parallèlement, d'importants mouvements de population, en partie avec l'accord des autorités, sont en cours. 130.000 personnes ont saisi l'offre de transport gratuit du gouvernement vers d'autres villes qui n'ont pas été affectées par la catastrophe. L'exode pourrait concerner jusqu'à un million de personnes, estime l'ONU. Le gouvernement haïtien a prévu de mettre en place dans tout le pays des dizaines de «villages» pouvant accueillir chacun 10.000 rescapés.
  • Autre source d'inquiétude, les blessés. Les hôpitaux sont submergés. Des victimes sont abandonnées à l'entrée de certains hôpitaux de campagne et le bateau hôpital américain, d'une capacité de 1.000 lits, accueille de plus en plus de blessés grièvement atteints. Ses six salles d'opération fonctionnent à plein. Vu l'ampleur de la tâche, qui pourrait durer plusieurs mois, un deuxième bateau hôpital pourrait être prochainement dépêché à Port-au-Prince.
  • 33 enfants haïtiens adoptés arrivent en France
  •  
  • L'épouse du chef de l'Etat, Carla Bruni-Sarkozy, était présente à l'arrivée des enfants. La première dame a un peu joué avec eux.
  • Alors qu'une polémique sur l'adoption des enfants haïtiens fait rage, trente-trois bambins d'un à six ans adoptés par des familles françaises sont arrivés vendredi soir à Roissy. Ils ont été remis à leurs familles adoptives sous le regard de la première dame Carla Sarkozy. Excepté un petit garçon souffrant de diarrhées, ces enfants sont tous en bonne santé. La ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a confirmé qu'un autre avion transportant des enfants, au dossier d'adoption finalisé, se posera en France dans les prochaines heures.La vraie question se pose les ont été finalisés à quels moments par le gouvernement haïtien ? De quels gouvernements s’agirent-ils ?
  • Plusieurs gouvernements ont annoncé des mesures pour accélérer les procédures d'adoption afin de permettre aux orphelins concernés d'être mis hors de danger mais des ONG comme Save the Children ou World Vision craignent que, dans la précipitation, l'accélération des procédures ne déracine des enfants. Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), qui redoute une traite des enfants, a annoncé d'une quinzaine de jeunes avaient disparu d'hôpitaux depuis l’annonce du seisme les vautours sont devenus nombreux, empechant les vrais adoptés d’être bien connus.
  •  
  •  

Commenter cet article