Birmanie: la Cour suprême examinera le 18 janvier la requête des avocats d'Aung San Suu Kyi

Publié le par Denis-Zodo

La Cour suprême birmane, saisie par les avocats d'Aung San Suu Kyi qui contestent sa condamnation à 18 mois supplémentaires d'assignation à résidence, examinera cette requête le 18 janvier prochain, ont annoncé vendredi les défenseurs de l'opposante et prix Nobel de la paix.

De même source on précise que la Cour suprême entendra à cette occasion les derniers arguments de la défense avant de prendre sa décision.

Les avocats d'Aung San Suu Kyi avaient saisi la haute juridiction en novembre dernier après qu'une décision de justice eut maintenu la prolongation de 18 mois de son assignation à résidence, suite à sa condamnation en août pour avoir hébergé un ressortissant américain qui avait nagé jusqu'à son domicile, sur la rive d'un lac à Rangoon.

Ils ont fait valoir que cette prolongation s'appuyait sur une disposition de la Constitution de 1974 qui n'est plus en vigueur et qu'elle n'avait par conséquent aucune validité.

L'opposante, âgée de 64 ans, avait été condamnée en août à trois ans de réclusion et de travaux forcés, peine qui avait été immédiatement commuée en une prolongation de sa résidence surveillée, puis confirmée en appel début octobre, ce qui l'exclut de facto des élections prévues l'an prochain, les premières depuis deux décennies en Birmanie.

Un tribunal spécial a par ailleurs inculpé vendredi un Américain d'origine birmane pour faux et violation de la loi sur les devises étrangères. Selon AP, il est notamment reproché à Kyaw Zaw Lwin, fils et frère de militantes pro-démocraties emprisonnées, d'avoir fabriqué une fausse carte d'identité, délit passible de sept ans de prison.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article