Al Qaïda elle à la guerre

Publié le par Denis-Zodo

 

La branche yéménite d'Al Qaïda appelle les musulmans de la péninsule arabique à la guerre sainte contre les chrétiens et les juifs dans la région.

"Le seul moyen de vous sortir de votre situation désespérée, c'est le djihad", affirme le numéro deux d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), Saïd al Chehri, un ancien détenu de Guantanamo, dans un enregistrement audio diffusé sur un site internet utilisé par des groupes islamistes.

""Les chrétiens, les juifs et les dirigeants apostats et traîtres ont fondu sur vous", ajoute Saïd el Chehri, l'un des 30 membres d'Al Qaïda dont Sanaa a annoncé la mort lors d'un raid aérien.

"Nous vous conseillons, peuple de la Péninsule, de vous préparer et de prendre vos armes pour défendre votre religion et vous-mêmes et rejoindre vos frères moudjahiddine", dit encore le responsable d'Al Qaïda.

Ce dernier affirme que l'attentat avorté à la bombe commis par un étudiant nigérian à Noël dans un avion de ligne américain a été organisé en coordination avec Oussama ben Laden.

Le chef d'Al Qaïda avait revendiqué cette opération le 24 janvier, près d'un mois après les faits.

L'activisme croissant d'Al Qaïda au Yémen préoccupe son voisin saoudien et les Etats occidentaux. Sanaa doit aussi faire face à des tensions séparatistes dans le Sud et à une rébellion chiite dans le Nord.

GUERRE IDÉOLOGIQUE

Lors d'une conférence le mois dernier à Londres sur la montée du radicalisme islamique au Yémen, la communauté internationale est convenue d'aider Sanaa à s'attaquer au terrorisme.

Le ministre yéménite des Affaires étrangères, Aboubakr al Kirbi, a estimé récemment à quatre milliards de dollars par an l'aide nécessaire pour faire décoller l'économie et détourner la jeunesse d'un risque de radicalisation violente.

Plus de 40% des 33 millions de Yéménites vivent avec moins de deux dollars par jour, alors que la population est appelée à doubler en l'espace de vingt ans et que le fléau du chômage pousse les jeunes, désabusés, dans les bras des islamistes radicaux.

Saïd al Chehri a estimé que la conférence de Londres faisait partie d'une guerre idéologique menée par l'Occident contre les musulmans yéménites.

Il a accusé l'armée américaine d'avoir tué des femmes et des enfants avec ses "avions espions".

Sous la pression de l'Arabie saoudite voisine et des puissances occidentales, l'armée yéménite a accentué récemment ses actions contre Al Qaïda dans la péninsule arabique.

AQPA, dont deux chefs, Nasser al Wahaïchi et Kassim al Raïmi, s'étaient échappés d'une prison de Sanaa en 2006 avec 21 autres activistes, a été inscrit par les Nations unies sur sa liste noire des organisations terroristes. Indique la dépêche de Reuters

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article