Volcan islandais: nouvelles perturbations dans les cieux écossais, nord-irlandais et irlandais

Publié le par Denis-Zodo

L'éruption volcanique en Islande provoque de nouvelles perturbations dans le ciel européen. Un nuage dense de cendres provenant de l'Eyjafjöll a entraîné mercredi la fermeture d'aéroports en Irlande, en Irlande du Nord et en Ecosse, menaçant également d'affecter l'espace aérien anglais.

La principale plate-forme aérienne d'Irlande, l'aéroport de Dublin, a annulé l'ensemble des vols jusqu'à minuit. Plus d'une dizaine d'autres aéroports dans le pays, en Irlande du Nord et en Ecosse ont annoncé des périodes de fermeture plus courtes, alors que les vents poussaient les cendres volcaniques vers le sud-ouest en direction de l'Atlantique.

L'Aviation civile britannique a précisé mercredi que la menace posée par l'éruption pourrait toucher le nord-ouest de l'Angleterre et le Pays de Galles, mais devrait épagner les quatre grands aéroports de Londres.

En Ecosse, l'aéroport de Glasgow a immédiatement été fermé mercredi, mais celui d'Edimbourg à l'est est resté ouvert jusqu'à la mi-journée.

En Irlande, où l'aéroport de Dublin était paralysé, les services de la plate-forme aéroportuaire de Shannon à l'ouest n'envisageaient pas de suspendre les vols avant 17h locales (16h GMT). Et les autorités irlandaises ont déclaré que les aéroports situés les plus au sud-ouest, ceux de Cork et de Kerry, devraient entièrement échapper à la menace.

Les responsables des autorités aéroportuaires en Irlande et en Grande-Bretagne ont précisé qu'ils mettaient à jour leurs programmes dans les minutes qui suivaient la réception de cartes actualisées toutes les six heures sur le nuage volcanique.

En Islande, les autorités ont expliqué que le mauvais temps mercredi avait empêché les appareils des garde-côtes de survoler le volcan. D'après Agust Gunnar Gylfason, du Bureau de coordination de la Protection civile, l'activité de l'Eyjafjöll n'a pas varié au cours de ces derniers jours. Son éruption à partir du 13 avril a entraîné en avril un véritable chaos dans les transports aériens en Europe. Quelque 100.000 vols ont été annulés et environ 10 millions de passagers affectés par ces perturbations.

Source : AP

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article