Violences post-électorales au Kenya: le procureur du CPI annonce l'ouverture de deux enquêtes

Publié le par Denis-Zodo

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, Luis Moreno Ocampo, a annoncé jeudi l'ouverture de deux enquêtes pour déterminer l'éventuelle responsabilité de membres des partis politiques au pouvoir au Kenya dans les violences ayant suivi l'élection présidentielle de 2007 fait plusieurs centaines de morts et quelque 600.000 personnes déplacées, ont éclaté après la réélection pour un second mandat du président Mwai Kibaki en décembre 2007.

M. Ocampo a déclaré disposer d'une liste de 20 suspects, qui pourraient être liés selon l'accusation au Parti de l'unité nationale du président Kibaki et au Mouvement orange démocratique de l'ancien chef de l'opposition et actuel Premier ministre Raila Odinga.

L'enquête doit notamment établir le nombre de viols commis, élément "central" dans les "crimes à grande échelle" qui ont été perpétrés, a expliqué M. Ocampo.

"Les chiffres actuels font état d'environ 1.000 viols. Cependant, nous disposons pour certains endroits de dossiers montrant que pour chaque viol signalé, neuf autres ont été commis", a-t-il ajouté. Les chiffres réels pourraient donc être de quelque 10.000 viols, a souligné le procureur, autorisé mercredi par le CPI à enquêter sur les crimes commis en 2007.

Source : AP

Publié dans Politique africaine

Commenter cet article