Vigile retrouvé noyé à Bobigny: ouverture d'une information judiciaire pour coups mortels aggravés

Publié le par Denis-Zodo

Le parquet de Bobigny a ouvert vendredi une information judiciaire pour "violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner, avec usage ou menace d'une arme", visant les quatre hommes soupçonnés d'être impliqués dans la mort par noyade d'un vigile mardi soir, dans cette ville de Seine-Saint-Denis.

Le parquet a requis la mise en examen de ces quatre hommes et leur placement en détention provisoire. "L'intention homicide n'est pas établie et n'a donc pas été retenue", ni la motivation raciste ou religieuse, a précisé le procureur de Bobigny, Sylvie Moisson, à des journalistes.

Les suspects âgés de 19 à 25 ans, au casier judiciaire vierge mais connus des services de police pour des faits de violence et usage de stupéfiants, devaient être présentés dans l'après-midi à un juge d'instruction, a ajouté le parquet.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un client s'est présenté à l'entrée d'un magasin de bricolage de Bobigny après l'heure de fermeture. A la suite du refus du vigile de le laisser entrer, une violente altercation a éclaté et le client a appelé trois de ses proches en renfort.

Une course-poursuite s'en est suivie sur le chemin de halage du canal de l'Ourcq et s'est terminée par la noyade du vigile, selon le parquet. Son corps a été retrouvé dans l'eau le lendemain après-midi. Les quatre suspects ont pu être interpellés dès le mardi soir après que des témoins eurent relevé le numéro de la plaque d'immatriculation de leur véhicule. La police est à la recherche d'autres personnes qui pourraient être impliquées dans les faits.

Source : AP

Publié dans société

Commenter cet article