Taxe carbone - Ces Européens qui se sont déjà mis à la taxe carbone

Publié le par Denis-Zodo

Pas de taxe carbone en France, tant que l'Union européenne ne prend pas le taureau par les cornes, dixit Nicolas Sarkozy. Pourtant, plusieurs pays voisins ont déjà sauté le pas. Revue de détails.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé ce mercredi, le projet de loi sur la taxe carbone est reporté sine die. Il a précisé qu'elle ne verrait le jour qu'au niveau européen et a rappelé que si nos voisins ne l'appliquaient pas, les entreprises françaises seraient soumises à une concurrence déloyale. Cependant, plusieurs pays européens n'ont pas attendu que l'Union européenne s'empare de cette législation et appliquent déjà une taxe carbone. Les pays du Nord ont montré l'exemple.

Suède, la pionnière

La Suède fut la première à introniser la taxe carbone en 1991. Elle était fixée à 27 euros la tonne. Cette contribution se délivre en fonction de la quantité de combustibles consommée, qu'il s'agisse d'hydrocarbures, de gaz naturel ou de charbon. En 2009, l'ensemble des écotaxes suédoises représentait 2,8% du produit intérieur brut.

Finlande et Danemark, les bons élèves

La Finlande fait également partie des pionniers puisque c'est en 1997 qu'elle a instituée cette taxe. Son montant s'élève à 20 euros la tonne en janvier 2008. A contrario de la Suède, elle s'applique uniquement au transport et au chauffage. L'aviation de loisirs et la navigation de plaisance, qui étaient exemptés jusque-là, sont aujourd'hui soumis à cette taxe.

Le Danemark applique cet impôt autant aux administrations qu'aux entreprises ou aux particuliers. Il est fluctuant et se module en fonction du niveau d'émission en CO2 des produits taxés.

Pas de Shenghen, mais du Kyoto

Vient ensuite le Royaume-Uni, qui, pour atteindre les objectifs du Protocole de Kyoto, a mis en place en avril 2001 une taxe sur l'utilisation industrielle ou commerciale de l'énergie.

Source : l’express.fr

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article