Services à domicile et logements étudiants ciblés par la DGCCRF

Publié le par Denis-Zodo

 

Les services à domicile et les logements étudiants, objets de nombreux abus, seront prioritaires pour les services de contrôle de l'Etat dans les mois à venir, a annoncé le secrétaire d'Etat chargé du Commerce et de la Consommation, Hervé Novelli.

Avec 110.701 réclamations en 2009 contre 139.148 l'année précédente, le nombre de plaintes déposées auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) est en baisse de 20%, a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

"Les lois votées en 2008 sur la protection du consommateur ont certainement eu des effets positifs. Mais le niveau des réclamations demeure élevé, c'est pourquoi nous allons continuer à agir dans ces secteurs", a dit Hervé Novelli.

Quatre secteurs continuent à recueillir les foudres des consommateurs: les produits non alimentaires, la téléphonie mobile, les services à domicile et les véhicules.

Si la DGCCRF a constaté une vraie amélioration dans le secteur de la téléphonie (35% de plaintes en moins entre 2008 et 2009), il n'en est pas de même pour les services à domicile, qui ont vu une hausse des réclamations de 3,5% au premier trimestre 2010 par rapport à la même période l'an dernier.

"Le problème, en cas de dépannage d'urgence, c'est d'abord un prix qui n'est pas annoncé au moment de l'intervention et que le consommateur découvre a posteriori", a expliqué Nathalie Homobono, directrice générale de la DGCCRF.

"On constate aussi des problèmes de publicité mensongère, des pratiques commerciales trompeuses ou plus généralement des problèmes d'information sur les prix", a-t-elle ajouté.

CRÈMES ÉCLAIRCISSANTES

Hervé Novelli a dit son intention de renforcer les pouvoirs des 3.300 agents de l'organisme de contrôle pour faire face à ce problème via "une disposition législative" annoncée pour "les prochains jours".

Autre problème "scandaleux", selon Hervé Novelli: les logements meublés loués aux étudiants par des propriétaires peu scrupuleux, qui omettent par exemple de rendre les cautions versées, résilient les contrats de manière abusive ou refusent de s'acquitter de certains travaux.

"Nombre de clauses des contrats sont inacceptables, car elles introduisent un déséquilibre majeur en défaveur de l'étudiant", a-t-il dit, annonçant la saisie la Commission des clauses abusives sur ce point et un renforcement des contrôles à la rentrée universitaire 2010.

Deux produits ont par ailleurs fait l'objet d'une vigilance de la part de la DGCCRF: les détecteurs de fumée et les crèmes éclaircissantes.

Pour ce qui est des détecteurs automatiques de fumée, qui seront obligatoires dans tous les foyers en 2015, 60% des produits contrôlés par la DGCCRF se sont révélés non conformes.

De même, un tiers des crèmes éclaircissantes testées contenaient des substances novices.

"Ce sont des produits fabriqués par des structures qui ne sont pas des prestataires classiques en matière de cosmétiques", a expliqué Nathalie Homobono.

"On a constaté des substances dangereuses pour la peau qui se sont manifestées pour les utilisateurs par des eczémas, des brûlures douloureuses et donc une atteinte grave à la santé", a-t-elle dit. "Nous avons donc fait retirer les produits du marché".

Source : Reuters

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article