Quand un curé joue au poker pour son église

Publié le par Denis-Zodo

 

A en croire l’Agence américaine AP, un prêtre catholique a gagné 100.000 dollars (70.000 euros) lors d'un tournoi de poker qui sera retransmis à la télévision américaine ce week-end. Andrew Trapp, 28 ans, va verser ses gains au fonds mis en place par sa paroisse pour construire une nouvelle église.

"Au pire, même si je ne gagnais pas de prix, j'espérais montrer aux gens que les prêtres sont des gens normaux qui peuvent s'amuser", explique le curé de Garden City, en Caroline du Sud.

La paroisse Saint-Michael a besoin de 5,5 millions de dollars (3,8 millions d'euros) pour bâtir une nouvelle église.

La bâtisse actuelle "est vraiment vieille. Elle est trop petite pour répondre à nos besoins et elle est très vulnérable en cas d'ouragan", souligne Andrew Trapp.

En quatre ans de collecte de fonds, 4 millions de dollars (2,8 millions d'euros) ont déjà été rassemblés. Le jeune prêtre va apporter sa pierre à l'édifice grâce à ses talents au poker.

"Dieu m'a fait ce don de savoir jouer aux cartes, cet intérêt, ce hobby, et j'ai pu m'en servir pour aider à construire notre église", se réjouit le prêtre.

Initié au poker lors de réunions familiales alors qu'il n'était encore qu'au collège, il s'est perfectionné au séminaire de Columbus (Ohio). "Nous jouions juste pour nous amuser", se souvient-il. "C'était simplement une façon de passer du temps ensemble".

Andrew Trapp, qui a été ordonné prêtre en juillet 2007, a demandé l'autorisation de sa hiérarchie pour participer au tournoi, qui la lui a accordée. L'Eglise catholique ne réprouve ni les jeux de carte ni les jeux de hasard. "C'est une question de modération, comme tout", explique-t-il. "Nous pensons qu'on peut apprécier une bière ou un verre de vin, mais pas en abuser au point d'être ivre".

Le prêtre a joué en habit religieux car c'est la tenue qu'il a l'habitude de porter, explique-t-il.

Il n'a pas remporté le tournoi, mais s'est hissé jusqu'en demi-finale. Le premier prix, doté d'un million de dollars (700.000 euros), a été décroché par un retraité de la police de New York.

Chez les musulmans, l’on aurait crié au scandale. L’Islam, dit-on, interdit les jeux de hasard et ceux qui s’y apparentent.

 

Publié dans Economie

Commenter cet article