Portraits des chefs d'al Qaida au Yémen

Publié le par Denis-Zodo

   

Contexte judiciaire:En tant que leader d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQAP), Al-Wuhayshi s'est révélé une fin politicienne et un adversaire innovant, parfois brutal. Autrefois secrétaire d'Oussama Ben Laden, Al-Wuhayshi est maintenant membre de la jeune génération plus radicale de cadres d'Al-Qaïda. En 2006, il s'est évadé d'une prison de haute sécurité de Sanaa (la capitale du Yémen) en compagnie de 22 autres militants. En janvier 2009, il a dirigé l'unification des branches yéménite et saoudienne d'Al-Qaïda sous sa responsabilité.

Pourquoi il est une cible:Al-Wuhayshi est le chef d'Al-Qaïda dans la région. Ce seul fait suffit à le placer en tête de n'importe quelle liste noire américaine. Depuis la fusion dont il a été le fer de lance l'année dernière, il a publié une série de vidéos dans lesquelles il appelle les musulmans à se rebeller contre les régimes arabes, notamment contre le gouvernement du président yéménite Ali Abdallah Saleh, et contre la famille royale saoudienne. Il a par ailleurs montré qu'il avait une belle plume avec la publication de trois articles dans le dernier numéro du magazine électronique d'AQAP, Sada Al-Malahim (qui signifie en arabe «L'écho des batailles»).Relaye le site slate.fr.

Néanmoins, les initiatives d'Al-Wuhayshi sont allées au-delà du recrutement et de la propagande. Sous sa direction, AQAP a commis une tentative de meurtre, au mois d'août, contre le prince Mohammed Ben Nayef, ministre adjoint de l'intérieur en charge de la lutte antiterroriste en Arabie saoudite. Plus récemment, l'organe de presse d'AQAP a publié une déclaration dans laquelle l'organisation terroriste revendique l'attentat mené par Umar Farouk Abdulmutallab, qui devait faire exploser le vol 253 de la compagnie Northwest au-dessus de Detroit le 25 décembre. Selon cette déclaration, l'attentat venait en représailles aux attaques aériennes des Américains contre des cibles d'Al-Qaïda au Yémen.

 

 

Commenter cet article