Peut-on excuser les abus sexuels des prêtres?

Publié le par Denis-Zodo

 

Le scandale entache sérieusement l'Irlande et l'Eglise irlandaise depuis la sortie d'un rapport appelé "rapport Murphy", fin novembre, apprend-on de lepost en France.

Que trouve-t-on dans ce rapport sorti après 3 ans d'enquête rigoureuse sur les activités de prêtres irlandais en Thaïlande?

De graves accusations d'activités pédophiles de la part de prêtres irlandais, qui causent les démissions en chaîne de hauts responsables de l'Eglise depuis la sortie du rapport Murphy. L'Eglise catholique d'Irlande a couvert les agissements de ses prêtres, faisant passer l'image de l'Eglise avant l'intérêt des victimes. Les évêques demandent pardon aux victimes. Le pape Benoît XVI accepte discrètement leurs démissions.

On a parfois l'impression que la découverte des activités pédophiles d'hommes d'Eglise est devenue tellement banale qu'elle passe en quelques lignes dans des communiqués de presse que ladite presse ne prend même plus le soin de relayer, ou sans le moindre commentaire.

Cependant, "l'évêque de Limerick (ouest) Donal Murray, accusé d'avoir réagi de façon "inexcusable" en dissimulant des informations sur des enfants victimes d'abus sexuels de prêtres, a annoncé le 17 décembre qu'il quittait son poste, et l'évêque de Kildare et Leighlin James Moriarty, 73 ans, a fait de même mercredi", lit-on dans la Tribune de Genève de vendredi.

Le 11 décembre, le pape avait présenté des excuses pour les abus sexuels sur des enfants commis par des membres du clergé, qualifiant de "crimes abominables" les agissements des prêtres irlandais pédophiles couverts par leur hiérarchie, disait un communiqué du 17 décembre de l'agence télégraphique suisse ATS.

Ce sont deux nouveaux évêques de l'archevêché de Dublin, le plus important d'Irlande, qui présentent désormais leur démission au pape, l'évêque Eamonn Walsh et l'évêque Raymond Field.

Et les révélations pourraient continuer de tomber. Dérangeant en plein Noël, et dans un climat pourrissant de diabolisation du monde musulman. Mais je peux tout à fait comprendre que déséquilibrer le pape pendant sa parade fasse les gros titres des journaux du monde entier. Permettez-moi d'être simplement écœuré.

 

Publié dans société

Commenter cet article

Schlabaya 28/12/2009 21:16


Je partage votre écoeurement, et devant l'attitude de l'Eglise, et devant celles des médias, qui ignorent les faits ou les montent en épingle de façon opportuniste...