Paris vend ses excédents de vaccins contre la grippe A(H1N1)

Publié le par Denis-Zodo

- La France a commencé à vendre ses excédents de vaccins contre la grippe A(H1N1) mais la priorité reste d'immuniser les Français, déclare la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Lire la suite l'article"La priorité du gouvernement français est de continuer à offrir à la population française la vaccination qui reste le meilleur moyen de protection contre ce nouveau virus", explique-t-elle dans un communiqué.

Roselyne Bachelot confirme les informations publiées dimanche par le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France: Paris a d'ores et déjà vendu 300.000 doses au Qatar et deux millions "sont en cours de cession au profit de l'Egypte".

"Des contacts sont en cours avec d'autres pays, en particulier l'Ukraine et le Mexique", ajoute la ministre de la Santé qui parle de "cession à titre onéreux" sans donner plus de précisions financières.

Selon Le Parisien, les doses sont revendues au prix où elles ont été achetées auprès des laboratoires pharmaceutiques, soit de 6,25 à 10 euros selon les produits.

Le journal évoque un montant total de 16,1 millions d'euros pour les contrats avec le Qatar et l'Egypte.

Cette opération, menée conjointement par les ministères de la Santé et des Affaires étrangères, vise à réduire la facture de la campagne de vaccination de masse décidée par le gouvernement, écrit le journal.

L'achat des 94 millions de doses a coûté 869 millions d'euros, précise Roselyne Bachelot dans son communiqué.

CAMPAGNE RELANCÉE À PARTIR DE LUNDI

La ministre explique que la vente des stocks français est la conséquence du "schéma vaccinal à une dose" finalement adopté par le gouvernement, qui avait prévu à l'origine d'immuniser les Français via deux injections.

"Il est devenu évident que la France disposerait à terme, en fonction du rythme des livraisons, d'un excédent de vaccins", explique Roselyne Bachelot.

"Dans un souci de coopération avec les pays qui en font la demande et dans une logistique de bonne gestion de son stock de vaccins, la France a donc décidé de céder des vaccins à des pays étrangers au fur et à mesure que les quantités livrées le lui permettraient", écrit-elle.

Selon Le Parisien, quelque 9 millions de doses ont parallèlement été données à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Près de cinq millions de personnes ont été vaccinées en France contre la maladie qui, selon le dernier pointage de l'Institut national de veille sanitaire, avait provoqué 198 décès au 29 décembre.

Après les vacances de fin d'année, pendant lesquelles le dispositif de vaccination a été allégé, le ministère de l'Intérieur a annoncé que la campagne allait être relancée.

Pendant toute la semaine, les centres de vaccination ouvriront jusqu'à trois vacations par jour, a assuré le ministère jeudi.

De plus, la campagne va être intensifiée dans les collèges et les lycées et les grandes entreprises vont pouvoir proposer à leurs salariés et leurs familles de se faire vacciner.

"La directrice de l'Organisation mondiale de la santé a rappelé récemment que ce virus est 'imprévisible' et qu'il peut donc provoquer un deuxième pic épidémique voire muter", souligne Roselyne Bachelot dans son communiqué

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article