PAM : 250.000 rations alimentaires déjà distribuées aux Haïtiens

Publié le par Denis-Zodo

janvier 2010 – Plus de 250.000 rations alimentaires prêtes à la consommation ont été distribuées à la population haïtienne par le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'armée américaine depuis le tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier, a annoncé lundi l'agence des Nations Unies.

« Il est vital que la réponse apportée par la communauté humanitaire internationale soit à la hauteur des besoins immenses de la population d'Haïti », a souligné la Directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran, dans une déclaration.

« La semaine qui vient, le PAM a pour objectif de fournir l'équivalent de 10 millions de repas préparés, afin que ceux dont les maisons ont été détruites et qui n'ont pas accès à des équipements de cuisine puissent nourrir leurs familles », a-t-elle ajouté.

Le PAM s'efforce d'ouvrir des couloirs aériens, maritimes et routiers, et de réhabiliter les systèmes de télécommunications d'urgence pour l'ensemble de la communauté humanitaire. Quatre centres humanitaires de fourniture d'aide alimentaire sont installés à Port-au-Prince et au moins 30 autres à travers le pays.

 

Mme Sheeran a lancé un appel aux responsables militaires mondiaux pour qu'ils fassent dons de 100 millions de repas prêts à consommer. « Au fur et à mesure que notre opération se déploie, nous avons pour objectif de distribuer des denrées alimentaires générales comme du riz, des huiles végétales, des haricots secs et des lentilles », a-t-elle précisé.

Josette Sheeran a également assuré que beaucoup avait été réalisé en peu de temps depuis le début de la crise mais qu'il s'agissait d'une opération humanitaire « longue et complexe ». Le PAM a besoin de 279 millions de dollars et jusqu'à maintenant, il a reçu 60 millions de divers gouvernements, 6 millions du secteur privé et 2,5 millions de donations en ligne, un chiffre sans précédent.

 

Par ailleurs, le Centre d'opérations d'urgence de l'Organisation panaméricaine de santé (OPS/OMS) a publié un rapport de situation dimanche qui souligne qu'en raison du déplacement généralisé de la population de la capitale vers les régions périphériques, les hôpitaux situés dans des villes comme Gonaïves et Saint-Marc sont submergés. De même, l'afflux de personnes blessées et déplacées se rendant vers la République dominicaine et dans le nord du pays soulève des préoccupations.

Plusieurs pays apportent une assistance de santé à Haïti. Israël a mis sur pied un hôpital de campagne mobile qui est entièrement opérationnel. Un hôpital russe fonctionne également et des installations similaires arriveront prochainement de Turquie, de France, d'Indonésie et des Etats-Unis.

 

L'OPS/OMS souligne aussi que la gestion des cadavres pose des préoccupations particulières, notamment liées à l'absence de méthode systématique d'identification et à l'utilisation de fosses communes.

 

Publié dans Economie

Commenter cet article