Mort du skipper du Tanit: "L'Etat assumera toute sa responsabilité", promet Hervé Morin

Publié le par Denis-Zodo

C'est le tir d'un militaire français qui a tué le skipper du Tanit lors de l'assaut contre les pirates somaliens qui retenaient l'équipage du voilier en otage en avril 2009, a affirmé mercredi le procureur de la République de Rennes Hervé Pavy. Le ministre de la Défense Hervé Morin a immédiatement affirmé que l'Etat assumerait "toute sa responsabilité".

"L'expertise balistique ordonnée par le magistrat instructeur, confirmée par les autres éléments du dossier, a permis d'établir que le tir ayant causé la mort de Florent Lemaçon était un tir d'origine militaire", rapporte un communiqué du parquet de Rennes.

"Hervé Morin renouvelle l'expression de sa profonde compassion envers la famille et les proches de Florent Lemaçon", selon un communiqué du ministère de la Défense. Il "déplore et regrette très sincèrement que Florent Lemaçon ait perdu la vie au cours de cette opération" et assure Chloé Lemaçon et son fils "de son total soutien". "L'Etat assumera toute sa responsabilité", promet-il.

Le 4 avril 2009, des pirates somaliens avaient détourné le voilier français Tanit, prenant en otages les cinq personnes qui se trouvaient à bord -quatre adultes et un enfant. Le vendredi 10, la marine française avait lancé l'assaut pour libérer les otages. L'un d'eux, Florent Lemaçon, le skipper du bateau, avait reçu une balle mortelle.

Florent et Chloé Lemaçon étaient partis de Vannes (Morbihan) le 26 juillet 2008 avec leur jeune fils Colin. Ils avaient quitté Aden le 14 mars 2009 avec deux amis qui les avaient rejoints pour une traversée au large des côtes somaliennes qui devait les mener au Kenya.

Source : AP

Publié dans Politique africaine

Commenter cet article