Marée noire: BP achemine sur place son couvercle de confinement

Publié le par Denis-Zodo

Près de 200 bateaux étaient déployés mardi aux abords de la gigantesque nappe de pétrole dans le golfe du Mexique, profitant de la météo plus clémente pour intensifier les efforts déployés pour endiguer la fuite qui pourrait toucher Miami en raison du courant maritime.

La compagnie britannique pétrolière BP, propriétaire de la plate-forme qui a sombré fin avril, prévoit d'amener mercredi son "couvercle" de confinement, une boîte en acier de 98 tonnes de 12 mètres, sur les lieux de la fuite. Le couvercle serait opérationnel dans les six prochains jours.

Trois dispositifs de ce type doivent être déposés sur les trois fuites afin de canaliser les émanations de pétrole dans un tuyau et récupérer le brut sur une barge à la surface.

Le delta du Mississippi et les côtes de la Louisiane, de l'Alabama, du Mississipi et de la Floride, sont menacés par le brut qui s'échappe au rythme de 5.000 barils par jour.

Les équipes de nettoyage, bloquées à terre en raison d'une mer agitée, ont obtenu quelques jours de répit.

"Pour le moment, nous ne constatons aucun impact sur la littoral", a déclaré Doug Suttles, chef des opérations de BP. Des bateaux ont déployé et réparé des barrages flottants placés aux abords des côtes du golfe du Mexique pour repousser la nappe de pétrole qui s'étend désormais sur une superficie de 208 km de long et 112 km de large, soit la taille de l'Etat du Delaware.

"L'amélioration des conditions sont encourageantes", a déclaré un garde-côte, l'officier Matthex Schofield.

LE COURANT MARIN INQUIÈTE

Les équipes de nettoyages ont entamé une course contre la montre. Si la nappe entre en contact avec le courant maritime Loop, des boulettes de pétrole pourraient atteindre Miami, dans le sud de la Floride ou même les îles-barrières de la Caroline du nord, a prévenu Robert Weisberg, un océanographe physicien à l'université de Floride du sud.

"Nous ne savons pas précisément quand la nappe entrera en contact avec le courant Loop mais il semblerait que cela soit imminent", a déclaré Weisberg.

Interrogée sur cette possibilité, une porte-parole de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a indiqué qu'elle n'était pas prévue dans les prévisions de l'agence pour les prochaines 72 heures.

Bien qu'il n'y ait encore aucune trace de pétrole, des professionnels du tourisme à Pensacola Beach en Floride, ont dit déjà ressentir les effets de la pollution, faisant état d'annulations de réservation d'hôtels.

La Maison blanche souhaite modifier un texte qui plafonne à 75 millions de dollars le montant des sommes que BP pourrait être condamné à verser aux victimes de la marée noire.

"L'administration travaille sur la législation pour relever ce cap et le dépasser (...) Les 75 millions pourraient être facilement dépassés d'ici peu", a indiqué le porte-parole de la Maison blanche Robert Gibbs.

Le titre de BP montrait des signes de stabilisation après avoir perdu 17% en deux semaines depuis l'explosion de sa plate-forme Deepwater Horizon.

La nappe de pétrole du golfe de Mexique pourrait dépasser en ampleur la marée noire de l'Exxon Valdez en Alaska en 1988, la pire de l'histoire des Etats-Unis.

Source : Reuters

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article