Les responsables antiterroristes n'ont pas empêché la délivrance d'un visa

Publié le par Denis-Zodo

 

 

Les agences de lutte contre le terrorisme avaient été mises en garde contre le Nigérian soupçonné d'avoir voulu faire exploser en vol un appareil de Northwest Airlines le jour de Noël, souligne le département d'Etat américain.

Sachant que l'homme pouvait être sous l'influence d'extrémistes, il appartenait au Centre national antiterroriste de coordonner l'action des différentes agences pour bloquer la venue aux Etats-Unis du jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, a estimé le porte-parole du ministère, Ian Kelly. Selon lui, les agences de renseignement possédaient l'information depuis le 20 novembre dernier. C'est le père du jeune homme qui avait informé une ambassade américaine la veille, mais cela n'a pas eu d'effet sur la délivrance de son visa.

Les autorités américaines reçoivent des centaines de messages de ce type, et ils ne sont pas toujours justifiés, a souligné le porte-parole.

Abdulmuttallab avait obtenu un visa de touriste de deux ans en 2008 parce qu'il en avait les moyens, parce qu'il fréquentait une bonne école et s'était déjà rendu auparavant aux Etats-Unis.

Source : AP

 

Commenter cet article