Les humoristes anglo-saxons vont plus loin que Guillon

Publié le par Denis-Zodo

Stéphane Guillon en fait-il trop sur l'antenne de France Inter? Non! Pourraient répondre les humoristes anglo-saxons qui poussent le bouchon parfois très loin.

Le pouvoir politique français a toujours craint ses humoristes. Les Guignols de l'info en tête. Aujourd'hui, c'est au tour de Stéphane Guillon de faire frémir les sommets de l'Etat... et d'être âprement critiqué. Son billet sur Eric Besson, le ministre de l'Immigration, diffusé sur France Inter a soulevé une polémique qui n'aurait surement pas eu sa place dans les pays anglo-saxons. Il comparait le ministre, désormais proche de Nicolas Sarkozy, au fils spirituel de Le Pen.

La France fait en effet pâle figure face à la Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis qui laissent libre cours aux caricaturistes les plus acerbes. La palme revient sans conteste à l'émission britannique Spitting Image qui n'a pas hésité à comparer les conservateurs, à la veille des élections générales de 1987, à... des nazis. La chanson caricaturée dans la vidéo ci-dessous provient du film Cabaret réalisé en Allemagne en 1931. La scène commence dans un jardin, où se sont retrouvés les membres du parti conservateur de l'époque. Un jeune garçon entonne une chanson, innocente en apparence, mais la caméra dévoile au fur et à mesure que le chanteur est vêtu d'un uniforme nazi. Certaines marionnettes se lèvent et chantent à l'unisson Tomorrow belongs to me (Der morgige Tag ist mein, Demain m'appartient), tandis que d'autres secouent leur tête en signe d'approbation.

Jon Stewart aux Etats-Unis n'y va pas non plus avec le dos de la cuiller quand il s'agit de commenter le mouvement ultra-conservateur Tea Party ou bien les sorties de Sarah Palin, la républicaine qui épaulait John McCain à la dernière présidentielle. (voir la vidéo)

L'humoriste britannique Rory Bremner singe Gordon Brown, le Premier ministre du Royaume-Uni, puis George Bush, et Tony Blair. Il se moque allègrement de leur physique, de leurs mimiques et surtout de leurs travers.

Source : l’express.fr

Publié dans culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article