Les démocrates relancent le dossier climat au Congrès américain

Publié le par Denis-Zodo

Les démocrates vont tenter une dernière fois cette semaine de relancer au Sénat un projet de loi sur le changement climatique, dans un contexte rendu difficile par leurs divergences sur le sujet, l'opposition des républicains et l'échec du sommet de Copenhague.

L'issue de ce processus aura un fort impact sur les efforts internationaux déployés pour réduire les émissions de carbone et limiter la hausse de la température de la planète à deux degrés par rapport à l'ère préindustrielle.

Aux yeux de Wall Street, le Sénat a le pouvoir de lancer ou de porter un coup fatal à un marché estimé à un milliard de dollars de centrales nucléaires, de raffineries de pétrole et de crédits d'émission de CO2.

Scruté par la communauté internationale et les marchés, le vote se déroule avec pour toile de fond les élections du Congrès le 2 novembre.

Beaucoup doutent de la capacité du sénateur démocrate John Kerry, qui travaille actuellement sur l'idée d'une loi de compromis, à faire adopter dans une année électorale une loi qui devrait augmenter les prix de l'énergie. Les positions partisanes devraient se crisper encore davantage et pourraient rendre impossible l'adoption d'une loi par le Sénat.

"Nous arrivons au point où je pense que nous avons besoin de voir les sénateurs se rassembler autour d'une approche", a déclaré Eileen Claussen, présidente du centre Pew sur les changements climatiques mondiaux, favorable à un contrôle étendu des émissions de gaz à effet de serre.

Prenant pour exemple le dernier combat mené en matière de climat, les partisans de la loi ne s'avouent pas vaincus d'avance.

"En 1990, nous avions un président de mi-mandat, une guerre au Moyen-Orient, une crise des banques à la suite d'une bulle immobilière et une récession et pourtant le Congrès a adopté à une large majorité la révision du Clean Air Act", a indiqué Edward Markey, co-auteur de la loi sur le climat Waxman-Markzy adoptée de justesse en juin dernier par la Chambre des représentants.

PLUSIEURS OPTIONS

L'objectif de la loi sur le climat discutée la semaine prochaine est de réduire les émissions américaines de dioxyde de carbone et des gaz à effet de serre qui constituent une menace pour la planète.

"Nous allons nous présenter devant les sénateurs avec un certain nombre d'options à leur retour de vacances", a indiqué un assistant parlementaire.

Les options seront présentées par trois sénateurs : le démocrate John Kerry, l'indépendant Joseph Lieberman et le républicain Lindsey Graham, tous les trois favorables à une loi destinée à accentuer la lutte contre le réchauffement climatique au niveau national.

Selon l'assistant parlementaire, l'annonce par le président américain Barack Obama la semaine dernière de l'octroi de 8,3 milliards de dollars (6 milliards d'euros) de garanties de prêts pour la construction d'une centrale nucléaire, pourrait peser favorablement sur l'adoption du texte.

Source : Reuters

 

Publié dans Environnement

Commenter cet article