Les autorités thaïlandaises tirent vers les manifestants

Publié le par Denis-Zodo

Les forces de sécurité thaïlandaises ont tiré mercredi des coups de semonce puis directement sur les manifestants défilant dans une banlieue de Bangkok.

On ignorait si les forces de sécurité avaient tiré des munitions ou des balles en caoutchouc face à une foule de milliers de "Chemises rouges". Selon un hôpital proche des lieux, des blessés ont été emmenés pour être soignés. Aucun bilan n'était disponible.

Le porte-parole de l'armée Sansern Kaewkamnerd a précisé que les soldats avaient reçu l'ordre de tirer des balles en caoutchouc, mais ils avaient le feu vert pour utiliser des balles pour leur défense.

"Pour l'instant, c'est trop le chaos pour dire quel type de balle a été tiré", a-t-il ajouté. "Nous avons déployé la force pour les arrêter. La société juge inacceptable de voir des manifestants dans des cortèges comme ceux-ci".

Mais "nous faisons de notre mieux pour éviter des pertes", a assuré le porte-parole de l'armée.

Les opposants au Premier ministre Abhisit Vejjajiva, qui occupent depuis près de deux mois une partie du centre-ville de Bangkok pour réclament la dissolution du parlement et de nouvelles élections, ont décidé d'étendre leur action à d'autres parties de la ville, lançant un défi aux forces de sécurité dépêchées pour les en empêcher.

Les affrontements ont fait jusqu'à présent 26 morts et paralysé le centre de Bangkok où les manifestants occupent certaines des zones commerciales les plus chics de la capitale.

Source : AP

 

Commenter cet article