Le suspect de Times Square fournit des informations à la police

Publié le par Denis-Zodo

Les enquêteurs américains continuaient mercredi d'interroger le suspect arrêté après la tentative d'attentat manqué de Times Square, un Pakistanais naturalisé américain qui a reconnu avoir reçu un entraînement dans des camps des taliban et d'Al Qaïda au Pakistan.

Faisal Shahzad, âgé de 30 ans, a été inculpé de cinq chefs d'accusation mardi par un tribunal de Manhattan et risque la prison à perpétuité s'il est reconnu coupable.

Le chef de la police de New York, Ray Kelly, a indiqué mardi soir que le suspect coopérait avec les enquêteurs et qu'il avait fait valoir ses droits constitutionnels et demandé l'assistance d'un avocat.

"Il nous fournit des informations importantes", a précisé Kelly à une chaîne de télévision newyorkaise. "Nous essayons d'en apprendre autant que nous pouvons sur lui, nous voulons apprendre des choses sur cet entraînement, sur ceux qui lui ont fourni et sur l'endroit où il s'est déroulé", a ajouté Kelly.

Shahzad avait été interpellé lundi soir à l'aéroport international John Fitzgerald Kennedy de New York alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol à destination de Dubaï. Plusieurs membres de sa famille ont été arrêtés au Pakistan quelques heures plus tard, ont indiqué des sources de sécurité.

Kelly a précisé que l'incident survenu à Times Square le 1er mai était le onzième attentat déjoué contre la ville de New York depuis les attentats du 11 septembre 2001 qui avaient provoqué la destruction des tours du World Trade Center et tué plus de 2.600 personnes.

Barack Obama a affirmé que l'enquête cherchera à déterminer si Shahzad a bénéficié de soutien de la part de groupes extrémistes étrangers.

Les taliban pakistanais ont revendiqué la responsabilité de cet attentat avorté, affirmant qu'ils entendaient venger la mort de deux hauts dirigeants d'Al Qaïda en Irak en avril.

Plusieurs responsables américains ont accueilli avec scepticisme cette revendication, mais le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a déclaré sur CBS qu'il pensait que cette attaque intervenait en représailles aux opérations américaines contre les talibans.

"Il s'agit d'une réaction. Il s'agit de représailles. Ne soyons pas naïfs. Ils ne vont pas rester assis sans rien faire en attendant de se faire éliminer. Ils vont se défendre. Et nous devons être prêts pour ce combat", a dit Qureshi.

Shahzad a affirmé aux enquêteurs américains qu'il avait agi seul. Mais l'homme a récemment passé cinq mois dans son pays d'origine et il aurait une femme et deux enfants vivant à Peshawar, a précisé Ray Kelly.

Ancien analyste financier vivant et travaillant dans le Connecticut, Shahzad avait garé sur Times Square un 4x4 dans lequel il avait dissimulé une bombe artisanale, du propane, des feux d'artifice et de l'engrais.

Source : Reuters

Commenter cet article