Le président Lula hospitalisé après une poussée de tension artérielle

Publié le par Denis-Zodo

 

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été hospitalisé à la suite d'une poussée de tension artérielle dont il a été victime peu avant de s'envoler pour le Forum économique mondial de Davos. Il a quitté l'hôpital jeudi matin et annulé son déplacement en Suisse.

Agé de 64 ans, le chef d'Etat brésilien se trouvait mercredi dans l'avion présidentiel à Recife (nord-est), qui s'apprêtait à décoller pour Davos, quand il s'est senti mal et a été transporté dans un hôpital, selon son médecin personnel.

Des examens médicaux subis dans le passé par le président Lula ont montré qu'il devait perdre du poids. Et en 2005, il a été hospitalisé après avoir subi une intervention visant à retirer un polype nasal.

La poussée de tension "a été provoquée par une série de facteurs...stress et fatigue", a expliqué Cleber Ferreira, le médecin du président brésilien. "Il s'agissait d'un épisode sporadique. Le président n'a pas d'hypertension et sa tension artérielle est absolument normale, elle l'a toujours été".Lula est à  vrai arrêt de travail, déclare l’associated press.

Le médecin a par ailleurs expliqué aux journalistes que Lula avait résisté à l'idée d'être hospitalisé et souhaité effectuer son déplacement de dix heures en Suisse, mais qu'il l'avait convaincu de la nécessité de se reposer.

Le président brésilien a assisté mardi au Forum social mondial à Porto Alegre dans le sud du pays et a eu mercredi une journée de travail très chargée à Recife.

Selon un communiqué de la présidence, Luiz Inacio Lula da Silva a été admis à l'hôpital Portugues, où il a subi toute une série d'examens. Seule une tension artérielle élevée a été mise en évidence, a précisé le communiqué, en ajoutant que le chef d'Etat a passé la nuit à l'hôpital avant de quitter l'établissement peu avant 7h locales (10h GMT, 11h à Paris).

Les images diffusées à la télévision l'ont montré fatigué mais détendu et souriant lors de sa sortie d'hôpital. Le président brésilien n'a pas parlé aux journalistes.

Son ministre chargé de la Communication, Franklin Martins, a expliqué qu'il allait se reposer chez lui à Sao Bernardo do Campo, près de Sao Paulo, avant de retourner travailler lundi.

Le président de la Banque centrale du Brésil Henrique Meirelles le remplacera au Forum de Davos.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article