Le Pô touché par une marée noire

Publié le par Denis-Zodo

La marée noire qui a contaminé un affluent du Pô a atteint mercredi ce fleuve - le plus important d'Italie. Le président de la région Lombardie Roberto Formigoni affirme qu'un sabotage commis à un dépôt pétrolier est à l'origine de ce "désastre écologique".

Les groupes de défense environnementale estiment que 600.000 litres se sont déversés depuis mardi dans la rivière Lambro. D'après les autorités de la région lombarde, il semble que les citernes du dépôt, près de Monza, aient été volontairement ouvertes.

Malgré des efforts pour la contenir, la pollution s'est étendue vers le sud au cours de la nuit, jusqu'à Plaisance et Crémone. Mercredi, elle avait atteint le Pô, le fleuve le plus long d'Italie. Ce cours d'eau traverse le nord de l'Italie du Piémont (ouest) jusqu'à la mer Adriatique (est). La plaine du Pô est la région agricole la plus importante d'Italie.

Le Lambro était victime de pollution industrielle depuis des années mais la situation s'était récemment améliorée: certaines espèces de poissons étaient revenues dans cet affluent du Pô. Cette marée noire risque de causer des dommages sans commune mesure.

 

"L'échelle de ce qui se passe est dramatique", a déclaré Damiano di Simine, président régional du groupe écologiste Legambiente. "Un coup immense est porté à l'écosystème, à toute la végétation et toute la faune". Legambiente et la région Lombardie ont demandé que l'état d'urgence soit déclaré afin qu'une aide de l'Etat puisse être débloquée pour circonscrire la pollution.

Plusieurs canards mazoutés ont été secourus de la rivière et sont actuellement soignés dans un centre vétérinaire régional.

Les animaux les plus exposés sont les poissons, les canards sauvages et les hérons qui en cette période commencent à faire leurs nids le long du Pô, selon le WWF (World Wildlife Fund for Nature).

Le président de la région Lombardie Roberto Formigoni a promis que les responsables seraient traduits en justice. "Des délinquants ont décidé d'agir de façon lâche et néfaste, mettant en péril un bien qui nous appartient à tous", a-t-il déclaré à l'agence de presse Apcom. "C'est un acte de haine qui sera puni".

Aucun suspect n'a pour l'heure été interpellé.

L'entreprise Lombarda Petroli, propriétaire du dépôt, avait licencié plusieurs employés ces derniers mois dans le cadre d'une restructuration, rappellent les médias italiens.

Source : AP

 

Publié dans société

Commenter cet article