Le "Buzz" de Google attaqué pour violation de la vie privée aux Etats-Unis

Publié le par Denis-Zodo

 

Un organisme de surveillance du respect de la vie privée sur internet a porté plainte mardi auprès de la Commission fédérale de commerce américaine (FTC) contre le nouveau réseau social "Buzz" lancé par Google, arguant d'une infraction au droit de la consommation.

Le lancement par Google du réseau social "Buzz" sur son service de messagerie en ligne "Gmail" la semaine dernière avait été très critiqué, du fait qu'il créait automatiquement pour ses utilisateurs des cercles publics d'amis à partir des personnes les plus contactées par e-mail. Au cours du week-end, la société américaine a changé les paramètres de "Buzz", pour se contenter de seulement suggérer des contacts à ses utilisateurs.

En dépit de ces changements, le Centre d'information sur la vie privée électronique (EPIC) a déposé plainte auprès de la FTC, une agence fédérale qui supervise l'application du droit de la consommation, considérant que le service enfreint toujours les règles relatives au respect de la vie privée.

L'EPIC a requis du FTC qu'il impose à Google de faire du "Buzz" un service "totalement optionnel", et non plus un service sur lequel les utilisateurs de "Gmail" sont automatiquement inscrits par la société. Il exige également que la société soit interdite d'utiliser les contacts du carnet d'adresse Gmail pour établir des listes de réseaux sociaux.

"C'est une violation manifeste des attentes des consommateurs en matière de respect de la vie privée", a estimé Marc Rotenberg, président de l'EPIC, dans un communiqué. "Google ne devrait pas être autorisé à déposer les informations personnelles des utilisateurs sur un réseau social qu'ils n'ont jamais sollicité".

Google se défend de ces accusations, arguant du contrôle donné aux utilisateurs sur le réseau "Buzz". La société affirme en effet que si un lien vers le "Buzz" est créé sur tous les comptes "Gmail", les utilisateurs doivent cliquer sur le lien et donner leur accord pour activer le service. Ils ont également la possibilité de le désactiver.

En réponse à cette plainte, Google a déclaré avoir déjà apporté certains modifications au service en tenant compte des remarques des utilisateurs et travailler à "d'autres améliorations en cours".

"Nous espérons recevoir plus de suggestions et nous continuerons à améliorer l'expérience 'Buzz' avec pour priorité le contrôle et la transparence pour les utilisateurs", a annoncé la société.

Source : AP

Publié dans société

Commenter cet article