L'auteur d'une caricature de Mahomet agressé au Danemark

Publié le par Denis-Zodo

  

 

 

La police danoise a ouvert le feu et blessé un Somalien qui tentait de s'introduire vendredi soir au domicile du dessinateur Kurt Westergaard, auteur d'une des caricatures controversées du prophète Mahomet, à Aarhus.

Selon la police danoise, l'intrus âgé de 28 ans entretient des liens étroits avec des chefs d'Al Qaïda en Afrique de l'Est et Al Chabaab, la milice islamiste de Somalie.

L'homme, qui était armé d'une hache et d'un couteau, a été touché au genou et à la main après avoir lancé sa hache en direction des policiers. Westergaard, qui est âgé de 74 ans, n'a pas été blessé, a précisé un porte-parole de la police.L’information relayée par l’agence Reuters.

Son agresseur sera inculpé pour tentative de meurtre contre Westergaard et un policier danois, précisent les services de renseignement de la police danoise (PET) dans un communiqué.

Toujours d'après le PET, ce Somalien, qui possède un titre de séjour en règle, est mêlé à un réseau lié au terrorisme que le renseignement intérieur surveillait depuis un certain temps.

"Le PET étudie très sérieusement cette affaire qui confirme une fois de plus la menace terroriste dirigée contre le Danemark et le dessinateur Kurt Westergaard en particulier", souligne le chef des services de renseignement, Jakob Scharf, dans un communiqué.

Les caricatures, publiées pour la première fois en septembre 2005 par le quotidien danois Jyllands-Posten et reprises par plusieurs journaux, avaient été jugées blasphématoires par une partie de la communauté musulmane.

Des manifestations et des émeutes s'étaient produites dans plusieurs pays musulmans en 2006, où trois ambassades danoises avaient été prises pour cible. Plus de 50 personnes avaient été tuées dans ces violences.

Kurt Westergaard est l'auteur de la caricature la plus controversée, celle qui représente le prophète coiffé d'un turban en forme de bombe.

En février 2008, trois personnes soupçonnées de fomenter un attentat contre lui ont été arrêtés par les services de renseignement de la police danoise. Dans une interview accordée en mars de cette même année, le dessinateur confiait à Reuters qu'il s'attendait à vivre le restant de ses jours sous la menace.

Sa caricature, expliquait-il alors, ne visait nullement les musulmans mais "les terroristes qui se servent d'une interprétation de l'islam comme d'une dynamite spirituelle".

 

 

 

Commenter cet article