- Douze personnes sans abri retrouvées mortes depuis le 9 décembre

Publié le par Denis-Zodo

Douze personnes sans abri ont été retrouvées mortes depuis le 9 décembre, victimes le plus souvent, de la vague de froid, annonce le collectif « Les morts de la rue ».

S'y ajoutent deux décès de personnes qui ne vivaient pas dans la rue mais pour l'une dans une caravane, où elle est morte de froid, et pour l'autre dans un logement qu'elle squattait et qui a brûlé, déclare cette association dédiée au problème du logement.

« En période de froid, on parle davantage de ces décès. Mais toute l'année, jour après jour, vivre à la rue tue. Les centres d'urgence ouverts par grand froid ne répondent pas aux besoins de stabilité, de durée, de sécurité et d'intimité dont ont besoin les personnes vivant à la rue », écrit-elle dans un communiqué.

Le collectif rapporte, selon l’Agence Reuters, notamment qu'un homme de 37 ans, bien connu des associations et des habitants du quartier, est mort le 11 décembre à Vannes (Morbihan) dans des sanitaires publics en face de la gare.

Elle mentionne aussi la mort d'un sans-abri prénommé Moussa, 60 ans environ, et ancien combattant français, mort le 12 décembre 2009 à Nanterre. « Il ne voulait plus aller au gros centre d'hébergement à proximité et préférait s'abriter dans un petit coin à l'abri des regards », explique le collectif.

Ce collectif avait recensé 360 décès de SDF en 2008 et souligne que les décès surviennent toute l'année, même lorsqu'il ne fait pas froid.

L'association Emmaüs estime à plus de trois millions le nombre de mal-logés et à 100 000 celui des sans-abri en France.

Les SDF doivent faire beaucoup attention par ces temps de froid. Même dedans, bien enfermé dans une maison, certains ne résistent pas au froid. Ce n’est pas celui qui se trouve dehors qui résistera à la forte neige qui tombe.

 

 

 

 

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article