De nouveaux suspects identifiés dans l'enquête sur Dubaï

Publié le par Denis-Zodo

Le commando présumé responsable de l'assassinat d'un chef du Hamas le 19 janvier à Dubaï était composé d'au moins 15 personnes qui ont utilisé des passeports européens, apprend-on de source proche de l'enquête.

Mahmoud al Mabhouh, un Gazaoui qui vivait en Syrie depuis 1989, a été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel le lendemain de son arrivée à Dubaï. Les enquêteurs ont conclu à une mort par asphyxie mais ils disent attendre les résultats d'analyses complémentaires.

Dubaï a déclaré être quasiment sûr que son assassinat est imputable au Mossad, les services secrets israéliens. Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a déclaré qu'il n'existait aucune preuve pour mettre en cause son pays, tout en évitant de démentir son implication.

Les Emirats ont diffusé initialement via Interpol les images et les noms de 10 hommes et d'une femme membres du commando, qui avaient utilisé des faux passeports - six britanniques, trois irlandais, un français et un allemand.

Mardi, ils ont ajouté quatre autres personnes à la liste des suspects, deux porteurs de passeports britanniques et deux autres de documents de voyages irlandais.

Deux Palestiniens soupçonnés de complicité dans le meurtre de Mabhouh sont en outre détenus à Dubaï après avoir été extradés de Cisjordanie. Selon les autorités émiraties, une vingtaine de personnes au total seraient impliqués.

L'usurpation d'identité de ressortissants européens qui disent n'avoir rien à voir dans cette affaire et l'usage frauduleux de passeports de l'Union ont été condamnés vivement lundi par l'UE, n'a toutefois pas mis en cause directement Israël.

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats, le cheikh Abdallah ibn Zyed, a promis de traduire en justice les auteurs de l'assassinat de Mabhouh, qui, selon le Hamas, était un des responsables de l'acquisition d'armes par le mouvement islamiste.

Source : Reuters

 

Commenter cet article