Congo-Kinshasa: les ONG à la rescousse

Publié le par Denis-Zodo

"Quinze ans de guerre Tout un avenir à reconstruire": tel est le leitmotiv de la campagne de mobilisation lancée ce mercredi en faveur d'une "paix durable" en République démocratique du Congo (RDC).

Aux yeux des fatalistes, l'Afrique ressemble à s'y méprendre à un inquiétant patchwork de "zones grises" travaillées par le terrorisme islamiste - l'espace saharo-sahélien -, de non-Etats livrés à l'anarchie et à la violence - la Somalie - et de champs de bataille perpétuels - le Soudan. En deçà de ce pandémonium, des pans entiers du continent échappent aux écrans radars de l'opinion. Les uns à cause de leur exiguïté; les autres, à l'inverse, du fait de l'immensité d'un territoire régi pour l'essentiel par les lois des armes et de la jungle.

Tel est le cas de la République démocratique du Congo (RDC), archétype de l'insaisissable "angle mort" africain. La campagne lancée ce mercredi par une alliance d'ONG françaises et congolaises - dont le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre solidaire), le Secours catholique/Caritas, Oxfam France et le Cosi - vise précisément à conjurer le spectre de la nuit médiatique. Mais aussi à aiguillonner les autorités françaises. Nul doute que la conjonction astrale de l'exercice 2010 s'y prête.

Il y a bien sûr le cinquantenaire de l'indépendance de l'ex-Zaïre. Il y a aussi l'échéance du 31 mai, date-butoir retenue quant au devenir de la Mission des Nations unies (Monuc). Ajoutons-y la tenue -encore hypothétique - d'élections maintes fois différées, la mission que Paris doit mener sur place dès avril pour le compte du Conseil de sécurité de l'Onu, et le Forum régional sur la coopération dans les Grands Lacs que se propose d'orchestrer la France.

Source : l’express.fr

Publié dans société

Commenter cet article