Benjamin Netanyahu rencontre Angela Merkel en Allemagne

Publié le par Denis-Zodo

 

  Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, se rend ce lundi en Allemagne pour un entretien avec la chancelière Angela Merkel consacré au programme nucléaire iranien et aux efforts en vue d'une reprise des pourparlers de paix au Proche-Orient.

Une demi-douzaine de membres du gouvernement israélien accompagnera Netanyahu lors de ce déplacement qui vise, aussi, à renforcer les liens entre les deux pays sur des questions comme l'aide aux pays en développement, l'énergie renouvelable et la science, ont déclaré des responsables des deux parties.

A la veille de sa visite, Netanyahu a rappelé qu'Israël accordait une "grande importance" à ses liens historiques avec l'Allemagne, qui joue selon lui un rôle important pour la sécurité d'Israël. Selon la dépêche de Reuters.

Après la Seconde Guerre mondiale et l'Holocauste, l'Allemagne a été l'un des principaux pourvoyeurs d'aide à l'Etat juif et reste aujourd'hui encore l'un de ses plus fidèles alliés même si Berlin a joint ces dernières années sa voix au concert de critiques européennes sur la politique d'Israël envers les Palestiniens.

Netanyahu et Merkel devraient débattre du nucléaire iranien et de l'opportunité d'imposer de nouvelles sanctions contre Téhéran. L'Allemagne fait partie des six pays - avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies - engagés dans les négociations avec la République islamique.

"Nous disons qu'il est temps maintenant d'accentuer les sanctions", a déclaré un responsable israélien lors d'un point avec la presse avant la visite à Berlin.

"En fin de compte, Israël pense que plus la pression est forte aujourd'hui, plus les efforts diplomatiques ont de chance de réussir", a-t-il ajouté.

Les deux dirigeants discuteront également des efforts occidentaux en vue d'une reprise du dialogue israélo-palestinien alors que l'émissaire spécial des Etats-Unis au Proche-Orient, George Mitchell, est attendu dans la région dans les prochains jours, a précisé ce responsable.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article