Attentat contre un tribunal en Italie

Publié le par Denis-Zodo

- Une bombe artisanale a explosé devant le tribunal de Reggio de Calabre. L'attentat, attribué à la mafia, n'a fait que des dégâts matériels.

Une bombe artisanale de forte puissance a explosé dans la nuit de samedi à dimanche devant le tribunal de Reggio de Calabre (sud de l'Italie), provoquant des dégâts matériels, un attentat immédiatement attribué par les autorités à la 'Ndrangheta, la mafia calabraise.

L'engin était composé d'une bonbonne de gaz à laquelle avait été ajoutée de la dynamite en quantité non précisée, selon les médias italiens.

L'explosion s'est produite vers 05H00 (04H00 GMT) devant l'entrée du bâtiment abritant le parquet de Reggio de Calabre. Elle a endommagé le portail et une grille. Avec un demi-million d'habitants, le département de Reggio de Calabre est le plus peuplé de la région et son parquet le plus important.

Selon le procureur général de Reggio, Salvatore Di Landro, des images de caméras de surveillance "ont permis de voir deux individus portant des casques (dissimulant leurs visages) arrivés à bord d'une vespa qui ont posé la bombe".

Les autorités se sont dites certaines que l'attentat a été commis par la 'Ndrangheta, après une réunion de deux heures à Reggio, au cours de laquelle a été décidé un renforcement de la sécurité et des contrôles.

"L'attentat visait directement le parquet général" en raison de son travail de confiscation des biens des clans mafieux et "d'une série de procédures en appel contre la criminalité organisée", a analysé le procureur Di Landro.

M. Di Landro a pris ses fonctions il y a tout juste un mois (30 novembre 2009) et est le premier procureur général en 20 ans à être originaire de Reggio, a relevé sur son site internet le journal Il Sole e 24 ore.

Le procureur général adjoint Franco Mollace a estimé que l'attentat, "un fait d'une gravité extrême", trouvait son origine dans un "changement de cap de l'activité de nos services qui ne plaît pas à la criminalité organisée".

 

 

Commenter cet article