Après le séïsme, Haïti devient une terre d'évangélisation

Publié le par Denis-Zodo

 

C'est à bord d'un boeing 707 que John Travolta est arrivé en Haïti. Pas en tant qu'acteur, mais comme scientologue. Sur le terrain, ils sont déjà 150 de l'Eglise de Scientologie, facilement reconnaissables à leur T-Shirt jaune. Ils sont venus accompagnés de médecins, raconte le quotidien britannique The Independent qui décrit cette scène étonnante: dans un hôpital, des scientologues s'affèrent autour de blessés tentant de les guérir grâce au «pouvoir du touché sur le système nerveux.»

Le journal cite des écrits du fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard, pour qui ce genre de catastrophes était une bonne opportunité pour recruter de nouveaux membres. Leur porte-parole dément, préférant mettre en avant «les talents exceptionnels des volontaires pour acheminer de l'eau ou construire des latrines».

«C'est le déluge, on n'en a jamais vu autant»

Les scientologues ne sont pas les seul à venir prêcher la bonne parole. «Les «mercenaires de la foi» déferlent sur Haïti», lit-on dans Libération. «C'est le déluge, on n'en a jamais vu autant», confie un diplomate. Leur venue n'est pas sans poser quelques problèmes: «Ils ont engorgé l'aéroport tenu par les Américains dès le deuxième jour, en retardant l'arrivée, parfois de quarante-huit heures, de stocks vitaux de médicaments», raconte un médecin haïtien au quotidien.

«Ces missionnaires du chaos», comme les surnomme Libération appartiennent à différentes organisations: Act of Mercy, Convoy of Hope, Open Hands, ...  «Act of Mercy, comme la plupart des groupes fondamentalistes chrétiens, se concentre sur les nombreux orphelinats qui manquent de tout», explique Le Figaro. «Open Hands, poursuit le quotidien, s'est vu pour sa part refoulé par les Nations unies des grands centres de santé de la ville. La réputation de l'association, qui dit pouvoir soigner le sida par la nutrition, a passé les frontières».

Tous considèrent Haïti comme une terre de mission. «Catholicisme en déclin, protestantisme en progrès, surtout sous ses formes pentecôtistes, et vaudou omniprésent: le peuple haïtien est profondément religieux », résume Le Monde qui revient sur le fait religieux en Haïti, notamment sur son utilisation politique.

Et le quotidien de rappeler que les communautés catholiques ont joué un rôle important dans la chute de la dictature des Duvalier avant d'être «déboussolées» par le pouvoir autoritaire de Bertrand Aristide, ancien prêtre devenu président

Source : Slate.fr.

 

Publié dans société

Commenter cet article