Le 11 septembre : une date mystère pour les USA

Publié le par Denis-Zodo

                                   

 

Simple coïncidence ou acte prémédité ? Le 11 septembre 1973, le président chilien Salvador Allende meurt après un coup d’Etat militaire imputé aux Etats-Unis d’Amérique. C’est le président Républicain d’alors, Richard Nixon qui aurait donné ordres au Docteur Kissinger, prix Nobel de la paix, de perpétrer ce crime. Le 11 septembre 2001, soit sept ans jour pour jour, le monde est réveillé par l’annonce d’une série d’attentats suicides ayant visé les deux tours jumelles du World Trade Center ( centre de commerce internationale) à New York, et le Pentagone. Si l’implication des USA est une certitude dans le dossier chilien, son implication dans ces prétendus attentats est plus qu’une certitude chez des analystes qui y voient des mains américaines, et non celles de terroristes islamistes, comme divulgué juste après les événements du 11 septembre2001, par les autorités américaines. Il est clair que les intérêts américains constituent des objectifs du terrorisme islamiste. Mais pour ce qui est du 11 septembre 2001, il semble que ces groupes terroristes ne soient mêlés ni de près ni de loin à ce malheureux événement. En d’autres termes, les Etats-Unis sont à l’origine de ce qui est arrivé à leur pays ce jour là. Mais question pour le moins pertinente ? Quels intérêts pour les USA de s’auto détruire ? En clair, que peuvent rechercher les Américains à opérer des attentats contre leurs propres investissements.

Au septième anniversaire de ces prétendus attentats, il sied que nous relevions les incohérences autour de tout ce qui a été dit et entendu sur cette affaire. Des accusations qui ont été proférées contre les uns et les autres.

 Mais avec du recul, avec une dose d’esprit critique, des interrogations surgissent, subsistent et résistent aux rapport et déclaration officiels.

 

                                                            De nombreux points d’ombre

 

Commençons par les tours du World Trade Center. Les autorités américaines ont toujours passé le temps à parler des deux tours jumelles sans vraiment trop s’étendre sur la troisième tour, pas très éloignée des deux autres. Si l’on prétend que les deux tours se sont effondrées suite au choc des avions avec celles-ci, que s’est-il alors passé pour la troisième qui n’a été percutée par aucun vol, mais qui s’est abattue le soir du 11 septembre ? Ladite tour serait peu solide, explique t-on.

Et les deux tours jumelles du W.T.C ? Si tant est que elles ont chacune été percutées par des vols détournés, on peut aisément comprendre et admettre que normalement, ce sont les étages du niveau supérieur au lieu du choc qui devaient s’écrouler. C’est plutôt l’ensemble des deux tours qui s’est écroulé. Supposons que l’avion ait atteint l’immeuble entre le 40ème et le 45ème étage. On peut accepter que tout ce qui est au dessus de ces 40 étages s’écroule. Mais pas forcément la trentaine d’étage en dessous. Mais c’est la totalité des deux tours qui se sont effondrées.

Il semble donc que les deux tours jumelles, tout comme la tour n°7, la troisième, haute de 47 étages, ont été minées. Donc sciemment abattues par les autorités elles-mêmes. Des sources affirment même que les trois tours étaient bourrées d’explosives. Puisque le soir du 11 septembre, ces 47 étages se sont effondrés en moins de sept (7) secondes. Si cette dernière tour s’est écroulée seule, pourquoi le gouvernement a-t-il refusé que l’on fouille  dans les décombres ? Selon des témoignages, des cadavres ont été retrouvés dans la tour n°7 avant même  l’attaque du 11 septembre. Des personnes avisées estiment qu’il s’agissait pour les autorités, d’effacer toutes traces de ceux qui avaient servi à miner les immeubles ou qui étaient informés (les services secrets) de cette situation. Que dire alors des explosions entendues dans le W.T.C 7 et de l’annonce par une journaliste de la BBC, en direct, environ cinq (5) minutes avant  son effondrement ?

 

                                                                        L’énigme des avions

 

Les déclarations officielles ont fait état de quatre (4) avions qui auraient été détournés sur des objectifs précis. Les deux premiers avions sur les tours jumelles, le troisième avion sur le Pentagone, et le quatrième, abattu en plein vol. Mais, selon des spécialistes, les trois premiers avions n’auraient pas existé en réalité. Contrairement au quatrième qui semble avoir existé réellement. Comment imaginer qu’un avion, le troisième, ait été détourné vers le Pentagone, le lieu le plus sécurisé du monde. Sans qu’il n’ait été aperçu depuis. Au point de le laisser percuter ce lieu « sacré » pour les USA. Et de façon précise. A dire vrai, il y a anguille sous roche. Et cela suscite naturellement des interrogations.

1- l’ensemble des caméras de surveillance du Pentagone, l’armée n’a présenté que cinq photos provenant d’une seule et unique caméra. Et il n’y avait point d’avion sur ces photos. Aucun Boeing ne serait passé par là.

2- l’armée parle d’œuvres d’amateurs qui auraient appris à piloter à l’aide de jeux électroniques d’enfants. Ce serait ces derniers qui auraient piloté ces avions dans le cadre de ces opérations. Bien curieux tout ça. En réalité, les images retransmises sur les chaînes de télévision seraient un montage de la C.I.A, en collaboration avec une chaîne de télévision bien connue.

3- dans les mois précédents, les avions en difficulté, étaient interceptés dans les huit à dix minutes. Mais cette fois, après 30 à 40 minutes de problèmes, les prétendus avions n’ont pas été interceptés, jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs cibles. Curieux aussi tout ça. Disons tout simplement qu’on a laissé faire.

4- : le 4ème vol dont on dit qu’il a été abattu a eu ses débris entassés en trois endroits différents. Alors qu’ils devraient être éparpillés sur des kilomètres.

5- le passeport d’un supposé terroriste serait retrouvé intact après le crash d’un des vols. Très surprenant, n’est-ce pas ?

6- selon des informations, Al Qaïda a été conçu, organisé et financé par le gouvernement U.S à travers ses services secrets. De plus, avant le 11 septembre 2001, l’administration Bush aurait demandé au FBI de ralentir les enquêtes sur les réseaux islamistes. Toute chose qui a provoqué la démission du n°2 du FBI, John O’Neil. Qui, paradoxalement, est mort, comme par hasard, le 11 septembre 2001.

 

                                                      Quelques raisons du 11 septembre 2001

 

Au regard de ce qui précède, les attentats du 11 septembre auraient été préparés par les Etats-Unis mêmes. Mais pour quoi faire réellement, ou pour obtenir quoi ? En réalité, il se susurre que le gouvernement Bush tenait à donner un sens à son mandat. Mais que faire pour avoir les faveurs des Américains aux élections de 2004 ? Il fallait trouver quelque chose de costaud pour pouvoir justifier son mandat. D’où le grossier montage du 11 septembre 2001. De plus, le gouvernement US aurait besoin de plus d’argent pour augmenter le budget de la défense pour de nouvelles armes et d’autres capacités. S’il n’y avait pas eu un désastre ou un événement d’envergure, ni les politiciens ni les militaires n’auraient approuvé. En outre, d’autres estiment qu’il fallait créer le 11 septembre pour justifier la guerre en Afghanistan. Car, comme nous l’écrivions récemment, la guerre en Afghanistan, les USA en voulaient énormément. Pour la lutte pour le contrôle de l’or noir de la région. Il fallait donc, selon ces analystes, créer un front. Le 11 septembre, imputé par les USA aux terroristes d’Al Qaïda, pouvait dès lors servir de motif de lutte contre le terrorisme. Son leader, Oussama Ben Laden ayant été repéré en Afghanistan.

Le 11 septembre 2001 ne serait donc pas fortuit. Il aurait été minutieusement préparé. Peut-être même depuis 1993, où le 26 février de cette année là, un attentat s’est produit à la tour 1 du World Trade Center. Une voiture piégée avec 600 kg de bombe, à base d’essence et d’urée nitrique a fait six morts et mille (1000) blessés, dans le garage souterrain de cet immeuble. Selon les déclarations officielles, l’engin de 600 kg devait détruire les fondations de la Tour Nord, en la laissant écroulée sur sa jumelle. Etait-ce déjà à cette date, l’expérimentation du 11 septembre 2001 ? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que des fins limiers y voient la main des gouvernements US dans ce qui est arrivé le 11 septembre 1973 sous Richard Nixon, au président chilien Allende, tout comme dans l’attentat du 11 septembre 2001sous la présidence de Georges W. Bush.

     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dom 11/02/2009 00:10

si on vous demande des preuves que ces attentats ont été perpétrés Regardez ce jeu de cartes créé par des gens qui vivent aux USA mais se considèrent comme la crème de l'humanité et vivant dans un tout autre registre que les peines qu'ils infligent aux autres.

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=mQ8TSuKQ0Io

également à noter, les billets de dollar qui renferment toute la séquence de la chute des tours quand on les plie de certaines manières.

http://www.youtube.com/watch?v=oazQDufRaa0

on ne peut plus avoir de doutes que ces évènements furent préparés bien à l'avance, de longues années si ce n'est de longs siècles.

i vous vous demandez qui avait avantage à l'époque d'organiser de telles atrocités ... vou n'aez qu'à poser la question pour ce jour... qui en tire encore des bénéfices juteux comme jamais ?

amitiés tout de bon à vous

dom y loulou

Denis-Zodo 16/02/2009 18:11


Bonjour Dom. Je suis d'accord avec toi vu la célérité avec laquelle les tours jumelles se sont effondrées comme un château de cartes. Les commanditaires se connaissent. Ils font croire que c'était
un acte émanant de personnes de mauvais acabit. La réalité se trouve dans le propre système de la CIA. Et l'avion qui s'est écrasé non loin du Pentagone, là aussi, un réel énigme. Je te laisse
faire la déduction, sans aucune polémique. Merci à toi.